Passer Au Sud

PIGNON SUR RUE, RUE SUR MAISON

La propagande persuade la population vietnamienne qu’une attaque générale de la part des Français est imminente et l’incite à abandonner les villes. Hanoi est soumise à un inquiétant travail de sape. Des issues sont pratiquées d’immeuble en immeuble, faisant communiquer entre eux blocs de maisons et quartiers. La ville indigène, lentement, patiemment préparée aux combats de rues, se transforme en ... Read More »

ODE DIFFÉRÉE À LA MINSK 3

Comme la 2 CV et la R4, la Minsk est simple et tolé¬rante. En rien maniérée, elle est transparente et spon¬tanée : un problème est aussitôt manifesté sans détour et sans fard. On se livre dès lors à des opérations élé¬mentaires : ramasser un tuyau d’échappement échappé, resserrer les écrous d’un moteur avant disparition de ce dernier, souder un cadre ... Read More »

ODE DIFFÉRÉE À LA MINSK 2

Je la considère et la livre un instant. Engin indécis, d’apparence tout-terrain, pneus bien dessinés, garde- boue avant suspendu sur la roue, garde au sol au- dessus de la moyenne, moteur retenu et comme pro¬tégé par le berceau d’une des tubulures du cadre, com¬partiments latéraux marqués de caractères cyrilliques, fourche télescopique, guidon large et haut, dont les extrémités sont reliées ... Read More »

ODE DIFFÉRÉE À LA MINSK

PAS DE TRACE D’ELLE, sur la petite photo couleur prise par APN de la place imposante, presque vide, de la gare de Minsk, page deux cent quatre-vingt-sept du Petit Robert universel des Noms propres de 1987. Une Minsk, son ombre, sa copie, un petit nuage de fumée, un passant qui suffoque, un autre qui glisse, rien, rien d’autre que des ... Read More »

IL EST INTERDIT DE DOUBLER PAR LA DROITE 2

Je retrouve même, de manière inattendue, la répli¬que asiatique en tous points exacte d’un oncle attachant de la province de Liège, ou d’une épicière oubliée de Bruxelles, comme si la typologie des visages occiden¬taux, africains et asiatiques était unique. Il faudrait alors, lorsque le miracle d’une telle rencontre se produit, faire un cliché de cette copie, et, rentré au pays, ... Read More »

IL EST INTERDIT DE DOUBLER PAR LA DROITE

DOUBLER, DANS LA CIRCULATION VIETNAMIENNE, connaît d’in¬finies variantes : on dépasse par la gauche, comme l’on fait d’ordinaire ; en se glissant entre deux véhicules, s’exerçant à un infini slalom entre ces «portes» elles- mêmes mouvantes, doublant ainsi ses doubles, répé¬titions à l’infini de vous-mêmes, comme lorsqu’on se trouve entre deux miroirs qui se font face ; par la droite, ... Read More »

AU MILIEU DES FLOTS 4

Il en allait du Continental comme de la circulation en ville : apparemment incohérente et désordonnée, elle serait devenue beaucoup plus meurtrière si on y avait introduit les règlements en vigueur dans les grandes villes modernes. Trois étudiantes parfaitement détendues et sourian¬tes en tunique traditionnelle pédalent côte à côte en plein boulevard : elles n’ont pas idée du danger encouru ... Read More »

AU MILIEU DES FLOTS 3

Loin de là, au Cambodge, s’écoule entre Phnom Penh et Siam Reap, le Tonie Sap, fleuve dont le cours s’inverse à certaines périodes de l’année, provoquant des courants divers, faisant pour un temps de l’amont, l’aval, et de l’aval, l’amont. La circulation de Hanoi est faite de ces flux opposés, qui s’enroulent, se déroulent et s’interpénétrent frontalement. La municipalité fait ... Read More »

AU MILIEU DES FLOTS 2

Le Vietnam, flanqué principalement des grands deltas du Fleuve Rouge au Nord et du Mékong au Sud, se confond depuis la nuit des temps avec la montée subite et incontrôlée de ses eaux. Un même mot en vietnamien désigne tantôt «l’eau», tantôt «le pays». Chaque année, les moussons anéantissent récoltes, maisons, et parfois paysans. Le Génie des montagnes n’a jamais ... Read More »

AU MILIEU DES FLOTS

EN 1992, LA CAPITALE ne possédait ni taxi automobile, ni feux de circulation aux carrefours. Dans ces condi-tions, regagner Hanoi, à plus de trente kilomètres, au départ de son aéroport, petite bâtisse mal éclairée dont les pistes étaient jonchées de Tupolev, par une minuscule route qui fleurait bon la campagne, sen¬tait presque le traquenard : à partir d’ici, le voyage ... Read More »