L’Asie 2

Les «Etats agraires» concentriques 11

La Thaïlande au centre de la «Péninsule Dorée» Le concept de cakravartin, maître de l’univers, roi juste et vertueux (dham- maraja), redéfini par Kautilya dans l’Arthasastra, a été utilisé par les lettrés bouddhistes à propos de souverains qui étaient à la tête d’un mandala s’étendant sur une grande partie du continent imaginaire (Jambudipa). Les rois d’Ayutthaya et de Bangkok pour ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 10

Le phénomène colonial, propre à la Birmanie et absent en Thaïlande, même si ce pays a été placé sous une forte dépendance des deux puissances coloniales voisines, l’Angleterre et la France, est fondamental pour comprendre les voies divergentes suivies par ces deux pays. Plus rapidement qu’au Siam, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la Grande-Bretagne ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 9

Ces espaces très peu urbanisés et très peu industrialisés sont des réservoirs de main-d’œuvre pour le Centre comme pour les pôles et axes régionaux de croissance. Les espaces frontaliers occidentaux sont encore une zone d’insécurité qui nécessite la présence de l’armée et de la police des frontières en fonction des affrontements récurrents entre l’armée birmane et les armées rebelles karen ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 8

Thaïlande : le développement inégal du centre à la périphérie La Thaïlande reste caractérisée par le plus fort taux de primauté urbaine dans le monde et le réseau urbain le plus inégalitaire. La région métropolitaine de Bangkok comprenant les cinq provinces qui entourent la capitale concentre environ 11% de la population nationale et près de 58% de la population urbaine ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 7

Thaïlande: la formation d’un territoire à géométrie variable Le territoire de la Thaïlande moderne, qui s’appelait Siam avant 1939, s’est constitué dans sa configuration actuelle à partir de celui du royaume d’Ayutthaya, apparu au XIVe siècle dans le delta de la Maenam Chao Phraya. Après avoir absorbé définitivement le royaume antérieur de Sukhothai en 1438, il s’organisa au XVIIe siècle ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 6

La structure auréolaire de l’espace cambodgien Le modèle spatial de l’État sihanoukiste (1955-1969) est encore actuelle¬ment en place après l’échec d’une tentative de remodelage radical sous le régime khmer rouge (1975-1979). Il est caractérisé par trois auréoles de peu¬plement et de contrôle du pouvoir central décroissants en même temps que d’insécurité croissante (Fig. 18). Le centre et la périphérie du ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 5

Un État-nation issu de la colonisation pris en tenaille Le Cambodge, pris en tenaille entre les poussées siamoise à l’ouest et viet¬namienne à l’est, a échappé au démantèlement grâce à la colonisation française (le Protectorat). C’est en 1907 que le territoire national khmer, tel qu’il existe aujourd’hui, a été défini, avec le retour des provinces de Siemreap et Battambang à ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 4

En prenant l’exemple des Karen dans l’espace compris entre la Pon, la Salouen et la frontière, dans les États Kayah et Karen, on peut se faire une idée précise de la politique et de la stratégie visant à assurer à l’armée une meilleure maîtrise des régions frontalières (Grundy-Warr C., 2002). Cette stratégie dite des « Quatre Coupures » (Four Cuts) ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 3

Les trois auréoles actuelles de l’espace birman L’espace birman actuel est marqué par une composition tripartite : un espace central de basses terres peuplées très majoritairement de Birmans, une périphérie de plaines littorales de peuplement beaucoup plus hétérogène, des marges montagneuses non intégrées (Fig. 17). 1. L’espace central est constitué par les basses terres alluviales des vallées de l’Irraouaddy et ... Read More »

Les «Etats agraires» concentriques 2

La formation de l’Etat-nation birman et de son territoire Le colonialisme britannique a interrompu le processus d’intégration natio¬nale amorcé par les royaumes birmans depuis Pagan, et a accentué les divisions ethniques. Alors que les plaines du bassin de l’Irrawaddy et du Sittang, ainsi que les plaines côtières, étaient sous administration directe (Basse et Haute Birma¬nie), le reste du territoire était ... Read More »